Ivan Paduart

Avec 28 CDs nominatifs et une centaine de festivals internationaux à son palmarès, le pianiste Ivan PADUART est un des jazzmen les plus actifs de sa génération en Europe occidentale. Amis de longue date, lui et Patrick Deltenre ont sorti leur deuxième album duo "EAR WE ARE" en octobre 2020. Après une première partie de tournée en duo, ils créeront un nouveau spectacle en octet "Ear We Are + strings", au printemps 2022. "J'ai rencontré Patrick Deltenre en 1989 ; la chimie fût directe, spontanée et intense ! Nous avons alors monté un groupe de jazz fusion (Aftertouch) avec lequel nous avons enregistré deux albums (Aftertouch + Turquoise) et effectué de nombreux concerts. Lorsque Patrick fût sollicité par Maurane en 1992, son agenda s’est considérablement rempli, à tel point qu’on dût abandonner le groupe, faute de disponibilité. Au fil des ans, on se recroisait de loin en loin, lors d’occasion éparses…mais chaque fois, le plaisir de rejouer ensemble était intact ! Il fallait attendre 2017 pour qu’une série de concerts en duo ne rallume la flamme et nous décide à re-collaborer sérieusement. Ayant entre-temps rencontré un mécène mélomane fan du duo, nous avions toutes les cartes en main pour enregistrer Hand in hand (notre premier album à deux), reprenant dix compositions originales, naviguant entre le jazz, le latin jazz, la pop et le blues. Les leitmotivs ; nuances délicates, variétés des ambiances, mélodies accrocheuses serties dans des écrins harmoniques raffinés. Dix huit mois plus tard, après plus de 60 concerts (Belgique, Portugal, Russie, Pays-Bas, France, Allemagne, Luxembourg…), il est apparu comme une évidence de pérenniser l’aventure par un deuxième opus. Nous avons alors patiemment et soigneusement composé le répertoire nécessaire, parfois en solitaire, parfois à deux, passant ensuite de longues journées à répéter et peaufiner les arrangements. Ear we are (Igloo records) sort en octobre 2020, entre les deux confinements. Après une longue série de concerts, pour donner une valeur ajoutée au concept tout en préservant sa moëlle épinière, nous avons décidé d’augmenter le duo de six musiciens. J’ai tout naturellement appelé mon vieux complice Philippe Aerts à la contrebasse et le jeune Romain Sarron à la batterie ; y sera additioné le quatuor à cordes de Michael Gutman pour la touche poétique. Six musiciens sur scène pour revisiter les deux albums dans une variété optimale de timbres ; en perspective, une aventure riche et colorée !"